agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

GREPS Portails : www - étudiants - personnels GREPS

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Journées de réflexion du laboratoire > 6ème Journée de réflexion du GRePS: Penser les risques (8 avril 2013)

6ème Journée de réflexion du GRePS: Penser les risques (8 avril 2013)

 

penser.jpg

Le risque s'est constitué comme un domaine d'étude à part entière dans les sciences humaines et sociales avec, par exemple, la sociologie du risque, l'économie du risque, la psychologie du risque? Dans quelles mesures la psychologie sociale peut-elle s'emparer d'une telle notion ? Questionner la notion de risque, entre pratiques et représentations, revient à la considérer comme une catégorie d'analyse à part entière mais aussi comme une catégorie sociétale, largement présente dans les débats publics. Le risque peut effectivement être pensé comme une norme sociale, positive ou négative, estimée, évaluée, prévenue, et/ou reprouvée. Quels éléments entrent en considération dans la promotion ou la condamnation du risque ?
Qu'il définisse les comportements d'un individu (comportements à risque/ comportements face aux risques) ou qu'il caractérise une population (« à risque »), le risque peut être considéré à la fois comme un fait objectif et contextuel (lié à l'alimentation, à l'environnement, à la santé, au jeu, à l'économie?) mais aussi comme une perception subjective et intersubjective liée aux temporalités. Comment se structure la perception du risque ? Quels facteurs l'accentuent ou la diminuent ? Quels sont les traitements et usages sociaux du risque en cours dans notre société ? Considérer la notion de risque dans les liens qu'il entretient avec l'espace, le temps, les groupes, les institutions et les individus revient à porter notre intérêt sur une épistémologie du risque.

progr-2.jpg

- Lieu : amphithéâtre de l'IUT
- Entrée : libre
- Contact/Organisation : Valérie Haas


mise à jour le 6 mars 2013


Université Lumière Lyon 2