agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

GREPS Portails : www - étudiants - personnels GREPS

Vous êtes ici : Accueil > Doctorat > Irène Poidi

Irène Poidi

 
Doctorante sous la co-direction de Jacqueline Vacherand-Revel (MC-HDR, ECL) et Marc-Eric Bobillier Chaumon (PR, Lyon 2)


Université Lyon 2 - Institut de Psychologie
5 avenue P. Mendès-France, 69 656 Bron (France)
Bureau : 127L - Tél.: +33 (0)4 78 77 31 52

Courriel : kpoidi@univ-lyon.fr

PARCOURS DE FORMATION

2014 - Début de doctorat en Psychologie Sociale et du Travail
 
2013 - Master 2 Recherche en Psychologie du Travail

PROJET DE RECHERCHE DOCTORALE

Titre de thèse : Processus d'innovation collaborative dans l'entrepreneuriat: la place des artefacts dans l'activité collective en équipes de projet

Mots clefs :  Entrepreneuriat, Equipe, Activité, Artefact, Environnement, conception, innovation, créativité, collectif, ethnographie

Cette thèse s’inscrit dans le cadre des incitations nationales qui visent à développer l’entrepreneuriat et, en particulier, à mieux penser la formation des jeunes entrepreneurs. Afin d’imaginer et de créer de nouveaux possibles, de se positionner agilement sur de nouveaux marchés en faisant face aux défis d’une compétition internationalisée, les jeunes entrepreneurs se doivent de développer de nouvelles formes de créativité et d’organisation du travail et en cela de nouvelles pratiques professionnelles. Il s’agit de tendre vers une intelligence collective qui repose sur d’étroites collaborations au sein d’une équipe cohésive de projet et sur le développement de réseaux de partenariats. En outre, l’activité entrepreneuriale ne peut faire l’économie d’une intégration massive d’artefacts sophistiqués, notamment technologiques, à leur activité. C’est aujourd’hui une condition incontournable du succès de ce type d’entreprise pour mener à bien des projets à forte valeur ajoutée dans les différentes configurations –en présentiel et/ou à distance, en synchrone ou asynchrone- au sein desquelles de telles équipes seront amenés à œuvrer et à interagir. Face à la complexité d’utiliser et de construire de telles ressources socio-organisationnelles et technologiques pour satisfaire les différentes configurations de leur évolution, la formation à l’entrepreneuriat devient un enjeu majeur et une condition pour relever le défi de l’innovation.

C’est, entre autres missions, dans cette perspective que le LearningLab a été créé. Ce laboratoire de recherche est un espace d’expérimentation de technologies du futur, de leurs usages et de leur déploiement dédié à l’innovation pédagogique dans l’enseignement supérieur. Autrement dit, un dispositif à la fois social et technique pour accueillir des collectifs de travail –étudiants et professionnels - et leur offrir des espaces instrumentés de travail favorisant l’innovation et la créativité en les formant à ces nouveaux modes médiatisés de travail.

     Notre volonté dans ce projet est d’explorer l’innovation collaborative dans sa dimension expérientielle en tant que composante intrinsèque du processus entrepreneurial. Ainsi, cette thèse a pour objectif de pénétrer le cœur de l’activité entrepreneuriale d’équipes de projet dans le processus humain et social de son effectuation. Nous choisissons d’appréhender ce processus à la fois dans une perspective développementale et dans la dynamique du travail en train de se faire à travers les interactions et dans l’usage des artefacts en tant que ressources potentielles de la collaboration que nous concevons comme l’orchestration d’une performance collective.

Notre approche scientifique est fondée sur une analyse des déterminants du réel de cette activité qui vise à les révéler. Au plan théorique, cette étude s’inscrit dans les perspectives ouvertes par les Théories de l’Activité (Leontiev, 1975 ; Clot 1999, 2012 ; Engestrom, 2009 ; Kaptelinin & Nardi, 2006), la cognition située (Lave, 1988) et les approches interactionnistes (Grosjean, 1998). Nous privilégierons une approche systémique dans la perspective des Théories de l’Activité avec l’objectif d’appréhender l’expérience des acteurs sur le terrain et en prenant en compte l’ensemble des dimensions qui ont des incidences sur l’activité humaine étudiée, ici le travail entrepreneurial. Ainsi, les situations particulières vécues par les équipes de projet seront mises en lien avec un contexte plus global intégrant les dimensions historico-culturelles, sociales, environnementales et technologiques de ce phénomène. Les méthodes de recueil de données (J. Vacherand-Revel & M.E. Bobillier Chaumon, 2009) reposent essentiellement sur l’observation participante en immersion sur le terrain, des recueils vidéo de l’activité en situation (notamment des revues de projets ou réunions informelles de travail, interactions et utilisation des artefacts) et des entretiens d’auto-confrontation sur la base des montages vidéo.

    

PUBLICATIONS


Poidi, I., Vacherand-Revel, J., Guibourdenche, J. (2014). La place d'un dispositif socio-technique dans la trajectoire de formation d'ingénieurs au travail coopératif de projet, Actes du congrès AIPTLF 2014.

Berthet, J-P, Le Mauff, G., Poidi, I, Vacherand-Revel, J. (2014). Intégration du LearningLab dans des méthodes pédagogiques dites "actives", Actes du 9ème colloque TICE 2014, pp.48-59
 

Poidi, I., Vacherand-Revel, J., Bobillier-Chaumon, M-E. (2016). Contributions de l’ergonomie constructive dans la compréhension de l’activité entrepreneuriale en équipe-projet, Actes du 51ème congrès de la SELF (in press)

COMMUNICATIONS

Poidi, I. (2014). La place d'un dispositif socio-technique dans la trajectoire de formation d'ingénieurs au travail coopératif de projet, Congrès AIPTLF 2014.

Poidi, I. et Le Mauff, G. (2014). Intégration du LearningLab dans des méthodes pédagogiques dites "actives", Conférence TICE 2014.

Poidi, I. (2016). Place des objets techniques dans l’activité d’une équipe entrepreneuriale, Congrès AIPTLF 2016.

Poidi, I. (2016). Contributions de l’ergonomie constructive dans la compréhension de l’activité entrepreneuriale en équipe-projet, 51ème congrès de la SELF 2016

Poidi, I. (2016). L’image dans l’activité entrepreneuriale en équipe. Journée de réflexion du Greps 2016

Poidi, I. (2016). Approche psychologique de l’éducation, Start-up Weekend Education  

 

ACTIVITES D'ENSEIGNEMENTS

2014-2015: Cours de communication, Ecole Centrale de Lyon (68 h)

2015-2016: Cours de psychologie sociale et de communication, Ecole Centrale de Lyon (64 h)


mise à jour le 18 mai 2017


Université Lumière Lyon 2