agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

GREPS Portails : www - étudiants - personnels GREPS

Vous êtes ici : Accueil > Doctorat > Marion Di Ciaccio

Marion Di Ciaccio

 
Doctorante sous la direction de Marie Préau (Pr, Lyon 2).


Université Lyon 2 - Institut de Psychologie
5 avenue P. Mendès-France, 69 656 Bron (France)
Bureau : 127L - Tél.: +33 (0)4 78 77 31 52

Courriel : marion.di-ciaccio@inserm.fr

PARCOURS DE FORMATION

2015 - Doctorat en Psychologie Sociale
2014-2015 Master 2 Psychologie Sociale de la Santé
2013-2014 Master 1 Psychologie Sociale de la santé
2011-2013 Licence de Psychologie
2009-2011 DUT Gestion des Entreprises et des Administrations
 

PROJET DE RECHERCHE DOCTORALE

Thèse de Doctorat (inscription Octobre 2015)

Titre de thèse : Impact de la PrEP à la demande sur la santé sexuelle des HSH : enjeux identitaires et représentations

Cette thèse s’inscrit dans la suite de l’essai ANRS IPERGAY et dans la mise en place de l’essai ANRS PREVENIR. Les objectifs de ce projet sont centrés sur les aspects psychosociaux et comportementaux liés à la prise de la PrEP chez les HSH et plus spécifiquement (a) l’impact de la PrEP sur les comportements sexuels à risque dans le temps, (b) l’observance au traitement et (c) l’effet de l’offre de santé sur l’observance. 

L’incidence du VIH chez les HSH est 200 fois plus élevée que dans la population hétérosexuelle (Cazein, et al., 2014). La prévention comportementale des rapports sexuels à risque ne permet pas, à elle seule, de diminuer cette incidence. C’est pourquoi la recherche dans le champ de la prévention s’est tournée vers l’évaluation d’outils biomédicaux. Dans cette optique, les premiers résultats de l’essai IPERGAY montrent une réduction du risque de contamination de 86% dans le groupe PrEP (Molina, 2015). La littérature scientifique montre qu’il n’y a pas de désinhibition comportementale liée à l’utilisation de la PrEP (Marcus et al., 2013 ; London, 2014). Cependant, ces données ont toutes été recueillies dans le cadre d’essai clinique. D’autre part, des travaux montrent que globalement l’observance thérapeutique à la PrEP est élevée et ne diminue pas dans le temps (Kebaabetswe et al., 2014). Concernant l’offre de santé, l’effet des centres de prescription n’a pas encore été étudié dans le cadre de l’utilisation de la PrEP. 

Actuellement, nous ne disposons donc pas de données sur l’impact de la PrEP à la demande sur les comportements sexuels et sur l’observance thérapeutique dans un contexte hors essai clinique. 

Notre population d’étude sera donc, d’une part les participants de l’essai IPERGAY en phase ouverte et, d’autre part, les participants HSH de l’étude PREVENIR. Les méthodes utilisées dans ce projet seront qualitatives et quantitatives. L’approche qualitative reposera sur des focus groups avec les HSH et le personnel soignant dispensant la PrEP et des entretiens individuels avec les chefs de services des centres prescripteurs de la PrEP. L’approche quantitative sera basée sur des questionnaires, auto administrés, aux participants HSH de l’étude PREVENIR, tous les deux mois et sur les données quantitatives déjà recueillies dans le cadre de l’essai IPERGAY. 

Les retombées et résultats attendus à l’issue de ce travail de recherche consistent principalement en une meilleure compréhension des enjeux psychosociaux liés à l’utilisation de la PrEP dans un contexte hors essai clinique. Et plus particulièrement en une lecture fine des différentes dynamiques d’observance à la PrEP au sein des HSH, en l’élaboration d’une offre pertinente de santé et de recommandation d’utilisation de la PrEP, afin d’agir sur la tendance actuelle du maintien des contaminations par le VIH au sein des HSH, et en une évaluation des potentielles modifications comportementales concernant les pratiques sexuelles associées à la PrEP.

Mots clefs :  PrEP; HSH; VIH; Qualité de vie sexuelle; Psychologie sociale

PARTICIPATION A DES PROJETS DE RECHERCHE



 

PUBLICATIONS


 
 

COMMUNICATIONS (nationales et internationales)

 

Rapports de recherche




ACTIVITES D'ENSEIGNEMENTS


Activités scientifiques diverses



FORMATIONS



 


mise à jour le 16 mars 2016


Université Lumière Lyon 2