agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

GREPS Portails : www - étudiants - personnels GREPS

Vous êtes ici : Accueil > Doctorat > Pauline Crouzat

Pauline Crouzat

 
Doctorante (CIFRE) sous la direction de Marc-Eric Bobillier Chaumon (Pr Lyon 2)

Université Lyon 2 - Institut de Psychologie
5 avenue P. Mendès-France, 69 656 Bron (France)
Bureau : 127L - Tél.: +33 (0)4 78 77 31 52

Courriel : pauline.crouzat@univ-lyon2.fr

PARCOURS DE FORMATION

2014 -  Doctorat en Psychologie Sociale et du Travail
2014 - Master 2 en Ingénierie de la Formation et des Compétences en Sécurité, Sûreté et Défense, Université Paul Sabatier, Toulouse.
2009 - Master 2 en Psychologie Clinique, Psychocriminologie et Victimologie Humanitaire, Université Pierre Mendès France, Grenoble
2008 - Certificat en Sciences Criminelles et Pénales, Université des Sciences Sociales, Toulouse.
2008 - Master 1 de Psychologie, Université Toulouse Le Mirail.

 

PROJET DE RECHERCHE DOCTORALE

PsyD/PhD Thesis (started in December, 2014) : Collective work in aerospace engineering - Foster collective activity : psychological mechanisms and work organisations.

Thèse de Doctorat (inscription en décembre 2014) : Collectifs de travail en ingénierie aéronautique - Favoriser l'activité collective : facteurs psychologiques et organisations de travail.

Abstract (english)

The development of collective activity is a resource for occupational health but also a lever for organisational performance (Caroly, 2010; Clot, 2010). By increasing the collective competences and collective intelligence, collective activity is also a source of innovation. This doctoral research takes place in this perspective, and specifically, in an holistic approach where research and action are reciprocal, complementary. Our work analysis approach relies on two joint processes: understand to transform (for a purpose of intervention) and transform to understand (in an epistemic and scientific purpose) (Clot and Leplat, 2005).

In an exploratory perspective, we need to identify psychosocial resources (human, material, ergonomics) in engineering, specifying the mechanisms and implementation processes, beyond strictly operational, organisational or cognitive aspects. The objective is to determine conditions and modalities of the activity that can participate in the development of collective working groups with the aim to foster an agile mutual organisation, innovative and able to adapt to new work challenges of in the aerospace engineering sector.

From an operational point of view, we will try to rely on these resources to develop more appropriate collective dynamics, more empowerment that take into account the specific context and relevant organisations. The quality, efficiency and sense of collective action are indeed determined by what happens at the “meeting of singularities on the work scene” (Clot, 2009). We try to identify and promote intra- and inter-subjective process mobilised to articulate singular and collective intelligence and to identify issues using reading grids inherent in clinical activity and the ergonomic approach. Participants/professionals in their operational context are accordingly the keystone, the basis of the evolution of this research.

Key words : Clinic of activity, collective activity, engineering, empowerment.

Résumé (français)

Le développement de l’activité collective constitue une ressource pour la santé au travail mais aussi un levier de la performance organisationnelle (Caroly, 2010; Clot, 2010). En accroissant les compétences collectives et l’intelligence collective, l’activité collective est également source d’innovation. C’est dans cette perspective que s’articule notre recherche doctorale et, plus précisément, dans une approche holistique où recherche et action sont réciproques, complémentaires. Notre démarche d’analyse du travail s’inscrit dès lors dans deux processus conjoints : comprendre pour transformer (à visée d’intervention) et transformer pour comprendre (à finalité épistémique et scientifique) (Clot et Leplat, 2005).

D’un point de vue exploratoire, il s’agit de repérer les ressources psychosociales (humaines, matérielles, ergonomiques) du collectif dans l’ingénierie en précisant les mécanismes et les processus en oeuvre, au-delà des aspects strictement opératoires, organisationnels ou cognitifs. L’objectif est ici de déterminer les conditions et les modalités de l’activité qui peuvent participer au développement de groupes de travail collectifs dans l’objectif de favoriser une organisation agile, innovante et apprenante, capable de s’adapter aux nouveaux enjeux du travail dans le secteur de l’ingénierie aéronautique.

D’un point de vue plus opérationnel, il s’agit de s’appuyer sur ces ressources afin de développer des dynamiques collectives plus adaptées, qui tiennent compte des spécificités du contexte et des organisations concernées. La qualité, l’efficience et le sens de l’action collective sont en effet déterminés par ce qui se passe lors de la rencontre des singularités sur la scène de travail (Clot, 2009). Nous tentons d’identifier et de favoriser les processus intra et intersubjectifs mobilisés pour articuler intelligences singulières et intelligence collective et d’en identifier les enjeux en utilisant des grilles de lecture inhérentes à la clinique de l’activité et à l’approche ergonomique.

Les professionnels participants et le contexte dans lequel ils évoluent constituent par conséquent la clé de voûte, la base de l’évolution de cette recherche.

Mots clés : Clinique de l’activité, activité collective, ingénierie, pouvoir d'agir.

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

Depuis 2014 : Psychologue, doctorante, Recherche et Développement/Conduite du changement (Secteur : ingénierie aéronautique)
2010 - 2014 : Psychologue formatrice (FPH, FPT, secteur privé)
2010 - 2013 : Psychologue clinicienne, Psychiatrie ambulatoire & Psychologie judiciaire (FPH)
2009 - 2010 : Psychologue clinicienne (Médecins du Monde)
 

PUBLICATIONS


- Crouzat, P., & Bobillier Chaumon, M.E. (2017). Technologies Collaboratives : usages et impacts au sein de l’activité collective. La Revue des conditions de travail n°6, pp.145-152, ANACT. Lien : https://www.anact.fr/technologies-collaboratives-usages-et-impacts-au-sein-de-lactivite-collective



COMMUNICATIONS

Crouzat P. & Bobillier Chaumon M.E. Acceptation située et instauration d’une activité dialogique dans l’élaboration d’un collectif de travail (communication orale). In 19ème Congrès AIPTLF. Bruxelles, Belgique, 10-13 juillet 2016.

Crouzat P. & Bobillier Chaumon M.E. Collectifs de travail en ingénierie - Clinique de l'activité : une approche holistique pour une intervention adaptée au contexte (communication affichée). In 57éme Congrès de la SFP, Paris/Nanterre, France, 7-9 Septembre 2016.

Crouzat P. & Bobillier Chaumon M.E. The use and acceptance of visual management and psychosocial collaborative mechanisms in engineering (poster). In 18th Congress of EAWOP. Dublin, Ireland, 17-20th of May 2017.

Crouzat P. & Bobillier Chaumon M.E. La construction collective du problème : une voie de développement de l'activité collective ? In 52ème Congrès de la SELF. Toulouse, France, 20-22 Septembre 2017.
 



mise à jour le 17 octobre 2017


Université Lumière Lyon 2