agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

GREPS Portails : www - étudiants - personnels GREPS

Vous êtes ici : Accueil > Doctorat > Actualités des doctorant-e-s > Séminaire des doctorant-e-s interlaboratoires > Présentation du séminaire doctorants inter-laboratoires (LPS-AMU, GRePS-UL2)

Présentation du séminaire doctorants inter-laboratoires (LPS-AMU, GRePS-UL2)

 

 

Séminaire doctorants inter-laboratoires (GRePS E.A. 4163, Groupe de Recherche en Psychologie Sociale & LPS E.A. 849, Laboratoire de Psychologie Sociale)

 

 

En juin 2013, s'est tenue la 2ème édition du séminaire inter-laboratoire réunissant les doctorants du LPS et du GRePS. Suite au succès de cette expérience, envisager sa pérennisation nous amène à revenir sur sa récente construction, ses origines et les envies qui l'ont fait naître.

Pourquoi ces deux laboratoires ?

 

La construction de ce séminaire inter-laboratoires est un projet qui a germé au fil des différentes rencontres entre les doctorants de ces entités aixo-nimoise et lyonnaise. Inscrits dans deux laboratoires de recherche en psychologie sociale, nous étions jusqu'à présent ponctuellement amenés à nous retrouver dans le cadre des colloques, écoles d'été et autres manifestations scientifiques (soutenances de thèse, journées d'étude?). Ces rencontres répétées ont contribué à alimenter et à rendre compte de l'intérêt commun que nous avions quant aux champs de la pensée et de la cognition sociales. La diversité des lieux d'échanges scientifiques témoigne effectivement d'approches et de thématiques qui nous sont transversales. Souhaitant poursuivre et développer ces réflexions communes, l'idée d'organiser une rencontre entre doctorants a émergé.

De quoi s'agit-il ?

 

Faisant ainsi le constat de problématiques communes, nous avons souhaité proposer un espace de rencontre entre doctorants qui nous permettrait de partager nos questionnements autour des thématiques de recherche, des méthodologies ainsi que des cadres théoriques et conceptuels mobilisés.

 

Le séminaire inter-laboratoires a avant tout été pensé comme un lieu d'inter-formation. En complément des formations doctorales dispensées sur chacun des sites, cet espace nous permet un partage technique et scientifique construit autour d'intérêts proches. Le cadre particulier de ce séminaire permet la mise en place d'échanges à partir de problématiques transversales proposées au groupe par les différents intervenants. La construction-même des interventions tend à l'instauration d'un espace participatif. Ce séminaire est aussi un lieu « ressource », au sens où les questionnements sont exprimés et approfondis collectivement.

 

Ce séminaire a donc été conçu autour de deux volets qui le structurent et en assurent la pérennité :
- une première partie est consacrée à une revue de questions ainsi qu'à une mutualisation des compétences techniques et méthodologiques ;
- une seconde, à l'aspect proprement « dialogique » et participatif recherché.


Objectifs et organisation des deux premières éditions du séminaire inter-laboratoires LPS/GRePS

 

Ayant ainsi pour objectif la mutualisation de connaissances et de compétences et le souhait de développer un réseau professionnel dans un cadre convivial et participatif, les premiers jalons du futur séminaire inter-laboratoires avaient été posés. Le cadre et les modalités de cette rencontre ont fait l'objet de plusieurs réunions de préparation au sein des deux laboratoires.
Les 31 mai et 01 juin 2012 a eu lieu le premier séminaire inter-laboratoires GRePS & LPS. Il s'est tenu à l'Université Lumière Lyon 2 (campus Porte des Alpes) et a réuni 20 doctorants. Pour cette première rencontre, nous avons fait le choix de centrer l'ensemble des présentations autour de questionnements méthodologiques, ce thème de rencontre paraissant le plus fédérateur et transversal.

Au programme de ce séminaire :

- « Présentation de la méthode et de l'outil Alceste » (Elodie Levasseur, GRePS), complétée par une discussion collective autour de l'analyse qualitative des données.
- « Régressions simples, régressions multiples et analyses de médiation » (Anthony Piermattéo, LPS).
- « La méthode des évocations hiérarchisées : une application via le logiciel EVOC » (Anna Liguori, LPS).
- « L'utilisation des paradigmes des normes sociales » (Raquel Bertoldo & Séverin Guignard, LPS).

 

Ce premier séminaire a rencontré un grand succès parmi les participants, aussi bien vis-à-vis de la qualité des présentations que des échanges leur ayant succédés. Les doctorants des deux laboratoires ont souhaité prolonger cette collaboration. Si les échanges ont été construits autour de la méthodologie lors de la première année, une orientation plus théorique a été donnée aux présentations proposées dès la deuxième année.

 

L'Université d'Aix-Marseille (Site Schuman) a accueilli le second séminaire les 23 et 24 mai 2013. Il a réuni une vingtaine de doctorants et a donné lieu à 5 présentations :

- « Au c?ur de l'utilité sociétale : l'articulation entre les représentations sociales et la communication engageante » (Sofiene Harabi & Lionel Rodrigues, LPS).
- « Représentations sociales, normes et identité(s) » (Anna Savio & Arnaud Béal, GRePS).
- « Indice de consistance interne d'une échelle de mesure : le Rhô de Jöreskog » (Alexia Lopez, LPS).
- « Que feriez-vous si? L'utilisation des scenarii hypothétiques dans la recherche en psychologie » (Lucia Bosone, GRePS).
- « Désirabilité sociale et représentations : effets de masquage et technique(s) de démasquage » (Maud Hidalgo, LPS).

 

Si les deux premières sessions ont permis de poser les bases d'une collaboration pérenne, la forme de ce séminaire évolue, ce qui témoigne de la dynamique de son instauration, et donc, de sa vitalité. Son devenir, ses transformations ont fait l'objet d'un temps de réflexion au cours des deux séminaires. La présentation de Raquel Bertoldo et Séverin Guignard (LPS) autour d'une réflexion méthodologique au sujet des normes sociales en 2012 a été prolongée par la proposition d'Arnaud Béal et d'Anna Savio (GrePS) en 2013 sur les questions de représentations sociales et de norme sociales. Ces échanges scientifiques ont ainsi ouvert la voie pour définir le cadre dans lequel nous souhaitons inscrire une troisième rencontre. Celle-ci s'axera autour de questionnements théoriques plus transversaux qui pourraient en partie structurer un travail collégial entrepris en amont au sein de chaque laboratoire. Il s'agirait d'échanger à partir de questions préalablement choisies au sein d'un champ transversal associé aux axes de recherche de nos laboratoires (par exemple : les représentations sociales sont?elles des représentations normatives ? L'identité sociale est-elle une représentation sociale ?).
Ces questions seront problématisées et travaillées en amont par des petits groupes de doctorants au sein de leurs laboratoires respectifs (par exemple lors des séminaires des doctorants ou de demi-journées collectives). Le travail de préparation visera à envisager des pistes de réponse présentées par la suite lors du séminaire inter-laboratoire Elles formeront ainsi le socle commun à partir duquel les échanges pourront prendre forme et alimenter une discussion plus large autour d'approches différenciées et croisées.
Le séminaire inter-laboratoire s'est peu à peu construit en tant que lieu d'émulations, grâce notamment aux rencontres qu'il suscite. Ainsi plusieurs projets (écriture d'articles, collaborations scientifiques, ouvertures théoriques) sont actuellement discutés.

Le prochain séminaire est programmé en 2014, les doctorants du LPS s'étant proposé d'accueillir le 3e séminaire sur le site de Nîmes.


Les doctorant(e)s du séminaire inter-laboratoires (GRePS & LPS)


 


mise à jour le 26 octobre 2017


Université Lumière Lyon 2