agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

GREPS Portails : www - étudiants - personnels GREPS

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Archives des activités scientifiques du laboratoire > Séminaires de recherche (2004-2012) > Serge Moscovici (29/03/05)

Serge Moscovici (29/03/05)

 

- Mardi 29 mars 2005 (10h00-12h00), Amphithéâtre 1 de l'IUT (campus Porte des Alpes, Bron)

- Conversations (intervention publiée dans les Carnets du GRePS)


- Repères bio-bibliographiques

Serge MOSCOVICIdoc-525.jpg, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, est directeur du Laboratoire Européen de Psychologie Sociale à la Maison des sciences de l'homme à Paris (LEPS-MSH)

Serge Moscovici est né en 1928 à Braïla, Roumanie. En 1938, il fut exclu du lycée de Bucarest par les lois antisémites. Après avoir subi le pogrom de Bucarest en janvier 1941, il fut mis au "travail obligatoire" jusqu'au 23 août 1944, quand la Roumanie fut libérée par l'armée soviétique. C'est durant ces quatre années de guerre qu'il prit goût à la lecture et apprit à parler le français au contact, notamment, d'Isidor Goldstein, futur Isidore Isou, et avec lequel il fonda la revue Da, revue d'art et de littérature éditée fin 1944 et rapidement interdite par la censure en vigueur.

En 1947 il quitta la Roumanie et, comme beaucoup, utilisant la filière des "camps de personnes déplacées" passant par la Hongrie, l'Autriche et l'Italie, entra en France un an plus tard. En 1949 il obtint sa Licence de Psychologie et en 1950 le Diplôme de l'Institut de Psychologie, Paris. À partir de 1950, il obtint une "bourse de réfugié" pour poursuivre ses études à la Sorbonne et fit, en 1961 sa thèse, sous la direction de Daniel Lagache, sur la représentation sociale de la psychanalyse. Sa formation fut complétée par l'invitation, dans les années 1960, aux États-Unis, à l'Institute for Advanced Studies de Princeton et à Stanford.

Plus tard, c'est à la New School for Social Research qu'il sera convié comme professeur et où il enseignera, parallèlement à ses séminaires à l'École des hautes études en sciences sociales à Paris où il a fondé le Laboratoire de psychologie sociale. Ce laboratoire a formé des générations de psychologue sociaux en Europe et dans le monde, il suffit de citer les noms de Claudine Herzlich, Denise Jodelet, Jean-Claude Abric, Willem Doise... Serge Moscovici est aussi, à travers son ?uvre anthropologique et son engagement, un pionnier de l'écologie politique en France.

Il a créé en 1975 à la Maison des Sciences de l'Homme le Laboratoire Européen de Psychologie Sociale . Il a été Visiting Professor à la New School for Social Research à New York, à l'Institut Jean-Jacques Rousseau de l'Université de Genève, à l'Université de Louvain ainsi qu'à l'Université de Cambridge et fait partie de nombreuses académies et sociétés savantes françaises et étrangères.

Parmi les distinctions qui lui ont été décernées, nous mentionnons: Officier de la Légion d'Honneur, docteur honoris causa de la London School of Economics and Political Sciences, de l'Université Autonome Métropolitaine, Mexico, ainsi que des universités de Bologne, Bruxelles, Genève, Glasgow, Pécs, Rome et Séville.

Il a été co-editeur du European Journal of Social Psychology (1969-1974), du Journal for the Theory of Social Behavior (1985) et de la collection Psychologie Sociale, PUF (1991-) ainsi que éditeur (1982) de European Studies in Social Psychology, Cambridge university press et Editions de la Maison des Sciences de l'Homme, Paris. Il a dirigé de nombreux ouvrages, contribué par une trentaine de chapitres à différents ouvrages et publié une centaine d'articles dans des revues scientifiques.

En 2003, il est devenu Lauréat du Prix Balzan pour son ?uvre en psychologie sociale. Selon le communiqué de presse de la Fondation Balzan, «Les travaux de Serge Moscovici dans le domaine des sciences de l'homme et de la société se caractérisent par une grande nouveauté: ils ont bouleversé les paradigmes canoniques de la discipline, renouvelé ses méthodes de recherche et ses orientations, créé une école européenne de psychologie sociale dont l'originalité est universellement reconnue. Dans ce domaine Serge Moscovici occupe désormais la place éminente qui fut, jusqu'à la fin des années 60, celle de Jean Piaget. »


Publications qui lui ont été consacrées:

- Le Journal des Psychologues, hors-série, "Serge Moscovici. Le père des représentations sociales. Seize contributions pour mieux comprendre", octobre 2003.
- Penser la vie, le social, la nature. Mélanges en l'honneur de Serge Moscovici, sous la direction de Fabrice Buschini et Nikos Kalampalikis, Paris, Editions de la Maison des sciences de l'homme, 2001.
- Moscovici. La Vita, il percorso intellettuale, i temi, le opere, sous la direction de Mirilia Bonnes, Milano, Franco Angeli, 1999.


Parmi ses ouvrages les plus importants, nous citons:

- La psychanalyse, son image et son public, P.U.F., 1961/1976
- Reconversion industrielle et changements sociaux. Un exemple: la chapellerie dans l'Aude, Armand Colin, 1961
- L'expérience du mouvement. Jean-Baptiste Baliani, disciple et critique de Galilée, Hermann, 1967
- Essai sur l'histoire humaine de la nature, Flammarion, 1968/1977
- La société contre nature, Union Générale d'éditions, 1972 /Seuil, 1994
- Hommes domestiques et hommes sauvages, Union Générale d'éditions, 1974
- Social influence and social change, Academic Press, 1976.
- Psychologie des minorités actives, P.U.F., 1979
- L'Age des foules: un traité historique de psychologie des masses, Fayard, 1981
- La Machine à faire les dieux, Fayard, 1988
- Chronique des années égarées: récit autobiographique, Stock, 1997
- Social Representations: Explorations in Social Psychology, Polity Press, 2000
- De la Nature. Pour penser l'écologie, Métailié, 2002

Sélection d'ouvrages dirigés

- Faucheux, C., S. Moscovici (eds). 1971. Psychologie sociale théorique et expérimentale. Recueil de textes choisis et présentés. Paris, Mouton.
- Moscovici, S. (éd.) 1972-1973. Introduction à la psychologie sociale, 2 vol. Paris, Larousse.
- Doise, W., S. Moscovici (eds). 1983, 1987. Current issues in European social psychology, 2 vol. Cambridge-Paris, CUP, MSH.
- Moscovici, S. (éd.). 1984/2004. Psychologie Sociale. Paris, P.U.F.
- Farr, R., S. Moscovici (eds). 1984. Social Representations. Cambridge-Paris, CUP, MSH.
- Moscovici, S., G. Mugny, E. Van Avermaet (eds). 1985. Perspectives on minority influence. Cambridge-Paris, CUP, MSH.
- Graumann, C.F., S. Moscovici (eds). 1986a. Changing conceptions of crowd mind and behavior. New York, Springer-Verlag.
- Graumann, C.F., S. Moscovici (eds). 1986b. Changing conceptions of leadership. New York, Springer-Verlag.
- Graumann, C.F., S. Moscovici (eds). 1987. Changing conceptions of conspiracy. New York, Springer-Verlag.
- Moscovici, S., G. Mugny (eds). 1987. Psychologie de la conversion. Cousset, Delval.
- Moscovici, S. (éd.). 1994. Psychologie sociale des relations à autrui. Paris, Nathan.
- Moscovici, S., A. Mucchi-Faina, A. Maass (eds). 1994. Minority influence. Chicago, Nelson-Hall Publishers.
- Crespi, F., S. Moscovici. (eds). 2001. Solidarietà in questione. Contributi teorici e analisi empiriche. Roma, Meltemi editore.
- S. Moscovici & F. Buschini (eds). 2003. Les méthodes des sciences humaines, Paris, PUF.


Serge Moscovici a une production bibliographique abondante avec plus de trente chapitres d'ouvrages et une centaine d'articles scientifiques en psychologie sociale, anthropologie, écologie politique, histoire des sciences. Ses écrits ont été traduits en plusieurs langues. Sa bibliographie complète se retrouve, pour la première fois, dans l'ouvrage qui lui a été dédié, Penser la vie, le social, la nature. Mélanges en l'honneur de Serge Moscovici, Paris, Editions de la Maison des sciences de l'homme, 2001.


mise à jour le 10 avril 2011


Université Lumière Lyon 2