Mise à jour le 01 mars 2021
Publié le 24 février 2021 Mis à jour le 1 mars 2021

Docteur associé

 
Parcours
  • 06/01/2021 : Soutenance de la thèse de doctorat sous la direction de Valérie Haas (Pr, Lyon 2) & Nikos Kalampalikis (Pr, Lyon 2)
     
  • 2015 : Master 2 Recherche Représentations et Transmissions Sociales (UL2), sous la direction de Valérie Haas (UL2, GRePS) Mémoire de recherche : « Dessine-moi la Grande Guerre : Mémoires, Transmissions et Représentations du soldat de 14-18 »
     
  • 2014 : Master 1 Spécialité Psychologie Sociale et Travail (UL2), sous la direction de Nikos Kalampalikis (PR UL2, GRePS) Mémoire de recherche : « Une place de choix dans une salle de cinéma »
     
  • 2013 : Licence de Psychologie (UL2)
     
  • 2009 : Licence de Philosophie (URCA) 
Thèse
de doctorat

Dessine-moi la Grande Guerre : Mémoires, Transmissions et Représentations du Soldat de 14-18

Résumé : Le Centenaire de la Première Guerre Mondiale (PGM) témoigne une volonté de commémorer, et plus généralement, un phénomène de société qui interroge les traces de ce conflit dans la pensée sociale. L’objectif de notre recherche est d’interroger la manière dont la figure emblématique du soldat de la Grande Guerre est aujourd’hui pensée, illustrée, ancrée, commémorée en contexte français. En particulier, nous nous intéressons au point de rencontre entre le savoir historique et celui du sens commun (Kalampalikis, 2013). Nous soutenons l’hypothèse que la représentation du soldat de 14-18 joue un rôle emblématique dans la transmission de la mémoire collective de la Grande Guerre. Les conditions de vie difficiles dans les tranchées, les traumatismes physiques et psychiques caractérisent ce conflit dans une volonté de mettre en évidence la position de victime du soldat (Rimé, Bouchat, Klein & Licata, 2015). La construction sociale des souvenirs liés à un évènement historique s’inscrit dans un cadre se référant à une identité sociale (Haas & Jodelet, 2007). Avons-nous une représentation homogène de la Grande Guerre en Europe et en France en particulier ?

Une première série de résultats est issue du projet européen Nemex COST Action 1205 (Bouchat, Licata, Rosoux & Klein, 2017) portant sur la mémoire collective des événements de la PGM via un échantillon (N=2423) d’étudiants de 15 pays différents. Nous avons opéré une analyse secondaire de deux échelles (émotionnelles et représentationnelles) portant sur le soldat de 14-18 de son propre pays ou d’un pays ennemi. On constate une différence significative de réponses en fonction de la nationalité des participants et du rôle de leur pays lors de la PGM : pays anciennement belligérants (plus emphatique) versus neutres (plus négative). En revanche, une tendance commune des réponses converge vers une représentation consensuelle de l’ennemi. Dans une seconde phase, une analyse qualitative et lexicométrique est mise en place. Tout d’abord l’analyse d’un échantillon d’articles (N=48) du site français du centenaire.org (Label Mission Centenaire 14-18). Puis, la création d’une grille d’analyse nous a permis d’étudier les images (N=285) publiées sur le même site. Notre approche nous a permis de tester l’hypothèse de l’existence d’une représentation singulière de la guerre selon la situation géographique de la région concernée. D’un côté, le Grand-Est caractérisé par une mémoire du front ancrée localement à travers les paysages marqués à jamais. De l’autre, Auvergne-Rhône-Alpes, représentative de l’arrière actif au rôle décisif où le souvenir passe par la réappropriation des témoignages. Enfin, une troisième phase vise à tenter de déterminer s’il existe une différenciation inter-régionale possible de la représentation du soldat en France. Pour cela, un questionnaire a été diffusé dans 13 universités françaises (N=882) (Lyon, Reims, Lille, Nancy, Nantes, Bordeaux et Montpellier). Les premiers résultats indiquent une homogénéité apparente des réponses, une sorte d’image nationale du soldat. Pourtant, certains facteurs (héroïsme, patriotisme, volontariat et haine des ennemis) présentent des variations intra-groupes significatives illustrant une différence entre le Nord-Est et le Centre-Est/Sud.

Mots clés : Mémoire, Transmission, Représentations Sociales, Première Guerre Mondiale, Europe, Régions

Publications
et communications
Publications
  • Douffet, B. (soumis, 2019). Le Souvenir s’en va-t’en guerre, Transmissions et Représentations du soldat de 14-18 par le 9ème Art. In Actes de Colloque International ED58 "Scripta manent. Sources, traces, témoignages : la question de la transmission", Université Paul-Valéry, Montpellier.
     
  • Douffet, B. Erouart, M. Gouillet, M. & Petit, A-S. (2015). Représentations sociales et mondes de vie, Denise Jodelet. Carnets du GRePS, 6, 65-72.
Communications
  • Douffet, B. (2019). Le Souvenir s’en va-t’en guerre, Transmissions et Représentations du soldat de 14-18 par le 9e Art. Colloque International ED58 "Scripta manent. Sources, traces, témoignages : la question de la transmission", Université Paul-Valéry, Montpellier.
     
  • Douffet, B. (2018). La Grande Guerre au prisme de la Pensée Sociale, La Représentation du soldat de 14-18 en Europe et en France. 59e congrès annuel de la SFP (Société Française de Psychologie), Reims.
     
  • Douffet, B. (2017). Le Souvenir s’en va-t’en guerre, Mémoires, Transmissions & Représentations du soldat de 14-18. 58e congrès annuel de la SFP (Société Française de Psychologie), Nice.
     
  • Douffet, B. (2016). Mémoires & Représentations de la Grande Guerre, l'image du soldat de 14-18. 13e Conférence Internationale sur les Représentations Sociales (CIRS), Marseille.
     
  • Licata, L., Ernst-Vintila, A., Bouchat, P., Douffet, B., Haas, V. & Pires Valentim, J. (2016). Social representations of history : contents, functions, and (mis)uses ? 13e Conférence Internationale sur les Représentations Sociales (CIRS), Marseille.
     
  • Douffet, B. (2016). Mémoires de la Grande Guerre, Transmissions par l'image. 9e Journée de Réflexion du GRePS, Lyon.
Activités
Activités scientifiques
  • 2019 – Auj. :
    - Membre du Pôle de spécialité Mémoires - Patrimoines
    -  Représentant des doctorant.e.s au Conseil de l’Ecole Doctorale EPIC.
     
  • 2018 – Auj. : Permanence de la Testothèque UL2
     
  • 2015 – Auj. : Membre du comité éditorial et scientifique des 6e, 7e, 8e numéros des Carnets du GRePS.
     
  • 2014–15 : Membre du comité d'organisation de la 8ème Journée de Réflexion du GRePS, "Réflexions épistémologiques autour de nos objets de recherche en psychologie sociale et du travail". Master 2 Recherche, Représentations et Transmissions Sociales, 27 avril 2015, Université Lyon 2, Institut de Psychologie.
Activités d'enseignement
  • 2019-2020
    -  L1 – Histoire de la Psychologie (63h TD)
    - L1 – Psychologie Sociale (42h TD)
    - L2 – Psychologie Sociale (63h TD)
    - L3 – Option Stage (4h CM)
    - M1 – Représentations et Mémoires Sociales (10h CM)
     
  • 2018–19 :
    - L1 – Histoire de la Psychologie (84h TD)
    - L1 – Psychologie Sociale (63h TD)
    - L2 – Psychologie Sociale (42h TD)
    - M1 – Représentations et Mémoires Sociales (10h CM)
     
  • 2017–18 :
    - L1 – Histoire de la Psychologie (21h TD)
    - L1 – Psychologie Sociale (42h TD)
     
  • 2016–17 :
    - L1 – Histoire de la Psychologie (42h TD)
    - L1 – Psychologie Sociale (21h TD)
    - M1 – Représentations et Mémoires Sociales (4h CM)