Mise à jour le 19 oct. 2021
Publié le 22 février 2021 Mis à jour le 19 octobre 2021

Doctorant (CDU) sous la direction de Valérie Haas (Pr), UL2-GRePS

 
Parcours
  • 2016 : doctorat sous la direction de Valérie Haas (Pr.), UL2-GRePS.
  • 2015-16 : Master 2 Recherche Psychologie sociale "Représentations et transmissions sociales", Université Lumière Lyon 2. Mémoire de recherche sous la direction de Valérie Haas (Pr.), UL2-GRePS : « Espace psychosocial et cartes mentales/cognitives. Un état des lieux. »
  • 2014-15 : Master 1 Psychologie sociale et du travail, Université Lumière Lyon 2. Mémoire sous la direction de Christine Morin-Messabel (MC-HDR), UL2-GRePS : « Etude des représentations socio-spatiales, le cas de Derrière les voûtes » 
     
Projet
de recherche

Thèse de Doctorat (inscription Octobre 2016) : Espace, imaginaires, sociétés. Formalisation méthodologique pour l’approche socio-génétique des représentations sociales.

Résumé : L'objet de cette thèse est la manière de concevoir et d'étudier l'espace en psychologie sociale. Depuis les phénomènes d'urbanisation du XXe siècle et jusqu’à aujourd’hui, les développements épistémologiques et méthodologiques en SHS se sont multipliés pour tenter de cerner le rôle de l’espace dans la vie des êtres humains. Notre positionnement psychosocial théorique se nourrit des apports inter- et transdisciplinaires, au niveau méthodologique nous nous sommes particulièrement intéressés à l'outil "carte cognitive" (Haas, 2004 ; Kitchin, 1994) et à la triangulation méthodologique. La psychologie sociale a proposé dans les années 1980 (Jodelet, 2015) un modèle théorique intégrateur et novateur par l'ajout des dimensions dynamiques et imaginaires du rapport à l'espace, grâce aux théories des représentations sociales (Moscovici, 1976) et de la mémoire collective (Halbwachs, 1925). Depuis, cette approche pourtant pertinente est restée relativement sous-exploitée. Cette thèse vise à réactualiser ces questionnements pluridisciplinaires sur l'espace, et les relations science-société qu’ils engagent. Une étude de cas sur un vaste projet de réaménagement à Lyon nous permettra à la fois de confirmer des triangulations méthodologiques classiques (combinant entretiens individuels, cartes cognitives, analyse des savoirs institués, etc.), mais également de tester l’appréhension d’aspects subjectifs et pratiques plus rarement investigués, via des outils et procédures innovants comme l’autoconfrontation avec sub-cam, le diagnostic photo, la méthode go-along.

Mots clés : Espace, représentation sociale, représentation socio-spatiale, mémoire collective, carte cognitive, carte mentale, triangulation méthodologique, approche socio-génétique

Activités
Publications
Communications
Activités scientifiques

Membre du comité d'organisation de la 9e Journée de Réflexion du GRePS « l'image en psychologie sociale et du travail ». Master 2 Recherche, Représentations et Transmissions Sociales, 25 avril 2016, Université Lyon 2, Institut de Psychologie. 

Activités d'enseignement
  • 2017-18 : L1 – Histoire de la Psychologie (42h TD), L1 – Psychologie Sociale (21h TD)