agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

GREPS Portails : www - étudiants - personnels GREPS

Vous êtes ici : Accueil > Membres > Escriva-Boulley Géraldine

Escriva-Boulley Géraldine

 
Post-doctorante

Université Lyon 2 - Institut de Psychologie
5 avenue P. Mendès-France, 69 656 Bron (France)
Bureau : V113

Courriel : geraldine.boulley@univ-lyon2.fr 

PARCOURS DE FORMATION

Après un cursus en STAPS, j’intègre l’E.S.P.E. de Lyon (pour le professorat d’EPS) puis de Valence (pour le professorat des écoles). C’est à la suite de l’obtention du diplôme de professeure des écoles que je commence une thèse autofinancée au sein du laboratoire Sport et ENvironnement Social (SENS)  de Grenoble. Mon travail doctoral a interrogé les effets d’une formation des professeurs des écoles (PE) fondée sur la théorie de l’autodétermination (Deci & Ryan, 2002) sur (1) la modification des comportements des enseignants et (2) de leurs élèves. Il s’agissait de tester les effets de cette formation en EPS sur le style motivationnel employé par les PE et l’intensité de l’AP consentie par les élèves en classe. Mes travaux de recherche au sein du laboratoire EPSYLON en tant qu’ATER ont porté sur la transmission intergénérationnelle (des parents vers leurs enfants) des attitudes explicites et implicites envers les comportements de santé. 

INTERETS DE RECHERCHE ACTUELS

Mon travail de recherche porte sur la promotion de la santé au travers de l’adoption de comportements favorables à cette dernière. L’étude menée dans le cadre de mon post-doctorat au sein du GRePS consiste à identifier et à comprendre les représentations et les usages des objets connectés et applications de santé dans le cadre des maladies chroniques. Plus précisement, les objets connectés sont présentés comme le levier d’une véritable révolution thérapeutique qu’il s’agisse du contexte de la prise en charge des cancers mais aussi de la prévention des principaux comportements de santé prédictifs ou protecteurs de la survenue des cancers (Free et al, 2013 ; Yang et al, 2015). En ce sens, l’usage des outils du quantified-self est présenté comme un changement majeur de la prévention en santé. Pourtant les données disponibles montrent que ces utilisations, une fois passé l’effet de mode et l’attrait purement technologique, semblent se limiter voire s’essouffler largement et présentent différentes limites dans leurs usages (Lupton, 2013 ; Lupton, 2014; Barton, 2012 ; Appelboom et al, 2014). Les objets connectés dans le champ de la santé constituent l’un des enjeux majeurs des dernières années avec une multitude d’outils promus comme révolutionnaires et envisagés comme de véritables outils capables de générer de véritables changements comportementaux en santé. Qu’il s’agisse des outils de contrôle et de suivi à domicile ou bien des outils ou applications connectés permettant de mieux « gérer » sa santé au quotidien et dans une logique préventive, la question des usages et représentations est alors fondamentale. Sans entrer dans une analyse précise des usages d’objets précis, il s’agit ici d’envisager les représentations et croyances associées à leur usage potentiel et cela selon un gradient d’intérêt médical lié à la présence passée ou présente de la pathologie cancéreuse. La question de recherche qui se pose est celle des liens entre les représentations et usages des outils et objets connectés en santé et leurs liens potentiels avec les comportements de santé et les relations au monde médical. Ces objets connectés offrent également une opportunité unique pour quantifier des paramètres de santé et plus particulièrement d’activité motrice. L’impact maintenant parfaitement démontré de l’activité physique sur le pronostic, la qualité de vie et peut-être même les séquelles cognitives chez les patientes atteintes de cancer du sein en fait une cible d’intervention thérapeutique majeure au même titre que les thérapies conventionnelles. Dans des modèles animaux de cancer du sein un impact direct de l’activité physique a pu être démontré sur les paramètres biologiques les plus importants du cancer. Le « quantified-self » théranostique devient ainsi un potentiel indicateur/acteur thérapeutique de santé pour le cancer du sein notamment avec toutes les difficultés pour la mise en place rigoureuse et acceptable des objets connectés susceptibles d’y être associés. L’objectif de ce travail postdoctoral est d’évaluer les usages effectifs d’objets connectés ou d’applications relatives à la santé en général, et au cancer en particulier, puis d’identifier les déterminants de ces usages (ou non usages) en questionnant notamment les représentations et croyances concernant ces objets et applications, les freins à leur usage (difficultés éprouvées, notamment techniques), la health literacy (enjeu majeur de l’appropriation des données de santé), des caractéristiques socio-démographiques et socio-économiques (indice de déprivation sociale), les prescriptions sociales d’usage, les usages effectifs par l’entourage social, les aspects émotionnels liés à l’usage, la sensibilité aux feedbacks positifs et négatifs. Il s’agit enfin d’évaluer les conséquences des usages de ces objets et applications sur la relation avec les soignants et le monde médical d’une part, et sur la mise en œuvre effective de comportements de santé d’autre part ou, à défaut, sur l’intention de mettre en œuvre ces comportements et sur le sentiment d’auto-efficacité relatif à ces comportements.

Mots clefs : Objets connectés, Applications, Changements de comportement, Santé, Motivations

PUBLICATIONS ET COMMUNICATIONS

ARTICLES
 
Escriva-Boulley, G., Tessier, D., Ntoumanis, N., & Sarrazin, P. (2017). Need-Supportive Professional Development in Elementary School Physical Education: Effects of a Cluster-Randomized Control Trial on Teachers’ Motivating Style and Student Physical Activity. Sport Exercise and Performance psychology.
 
Escriva-Boulley, G., Tessier, D., & Sarrazin, P. (2017). L’engagement de l’élève en EPS, la motivation autodéterminée. Revue EPS, 85.
 
COMMUNICATIONS
 
Escriva-Boulley, G., Boiché J., (2018). The intergenerational transmission of implicit and explicit attitudes toward physical activity and sedentary behaviors. Congrès international de l’ECSS, Dublin, juillet 2018
 
Escriva-Boulley, G, Leroy, T., Préau M. (2018). Etat des lieux des interventions ciblées sur la santé psychique et fondées sur les technologies digitales en cancérologie. Congrès AFPSA, Metz, juin 2018.
 
2017 : Escriva-Boulley, G., Boiché J., Communication affichée :
« TRANSMISSION INTERGENERATIONNELLE DES ATTITUDES ENVERS L’ACTIVITE PHYSIQUE ET LA SEDENTARITE »
Congrès international de l’ACAPS, Dijon, octobre 2017
 
2017 : Escriva-Boulley, G., Tessier, D., Sarrazin, P. ; Communication orale :
« PREDICTEURS PSYCHOLOGIQUES DU STYLE MOTIVATIONNEL ADOPTE ET DU TEMPS ALLOUE PAR LES PROFESSEURS DES ECOLES A L’ENSEIGNEMENT DE L’EPS »
Congrès SFPS, Montpellier, mai 2017
 
2016 : Escriva-Boulley, G., Tessier, D., Sarrazin, P. ; Communication orale :
« MODIFIER LE STYLE MOTIVATIONNEL DES PROFESSEURS DES ECOLES ET L'ACTIVITE PHYSIQUE DES ELEVES DANS UN OBJECTIF DE SANTE AU TRAVERS D'UNE FORMATION EN EPS»
Congrès AFPSA, Lyon, décembre 2016
 
2015 : Escriva-Boulley, G., Tessier, D., Sarrazin, P. ; Communication orale :
« IDENTIFIER LES PREDICTEURS PSYCHOLOGIQUES DU TEMPS D’ENSEIGNEMENT ET DU STYLE MOTIVATIONNEL EN EPS A L’ECOLE PRIMAIRE »
Congrès international de l’ACAPS, Nantes, octobre 2015
 
2015 : Escriva-Boulley, G., Tessier, D., Sarrazin, P. ; Communication affichée :
« CHANGE OF MOTIVATIONAL CLIMATE AND IMPROVEMENT IN STUDENTS’ EFFECTIVE ENGAGEMENT IN PHYSICAL EDUCATION LESSONS VIA A TEACHER EDUCATION TRAINING PROGRAM »
Congrès international de la FEPSAC, Berne, juillet 2015
 
2013 : Escriva-Boulley, G., Tessier, D., Sarrazin, P. ; Communication orale :
« PROMOUVOIR L’ACTIVITE PHYSIQUE A L’ECOLE PRIMAIRE PAR UNE FORMATION DES PROFESSEURS DES ECOLES EN EPS : UNE APPROCHE PAR LA THEORIE DE L’AUTODETERMINATION »
Congrès international de l’ACAPS, Grenoble, octobre 2013
 
2012 : Escriva-Boulley, G., Tessier, D., Sarrazin, P. ; Communication affichée :  
« CORRELATS DU TEMPS D’ENSEIGNEMENT DE L’EPS A L’ECOLE PRIMAIRE POUR PROMOUVOIR LA SANTE »
Colloque UNIRèS :«Éducation à la santé et complexité,. Paris, octobre 2012 
 
 
 

mise à jour le 4 janvier 2019


Université Lumière Lyon 2