Publié le 14 février 2021 Mis à jour le 20 février 2021
du 1 janvier 2017
au 31 décembre 2020

Accompagnement à l’autonomie de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) en Guyane

Financement : Ministère de la Santé-DGS 2017-2022
Responsables scientifiques GRePS : Marie Préau
Doctorat CIFRE : Anne-Sophie Petit
Partenaires : AIDES Guyane, CHAR Cayenne, D.A.A.C Guyane, CDPS Maripasoula
Responsable du projet : Claire Piedrafita y Costa, AIDES Guyane
Le bassin du Haut-Maroni (Maripasoula), où se localise ce projet de recherche, est l’un des territoires français où l’épidémie de VIH est la plus active. Lieu caractérisé par un fort isolement entraînant des difficultés d’accès aux droits et aux soins, la cohabitation de communautés aux codes sociaux bien différents (i.e amérindiens, noirs marrons, créoles, brésiliens, bushinengés) et aux langues diverses, le modèle de santé doit être repensé afin de s’adapter au plus près des besoins locaux. L’objectif du projet TAKARI vise à l’accompagnement de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) en renforçant leur autonomie. Afin de répondre à cet objectif, et face au caractère multiculturel du territoire concerné, le projet vise à étudier les représentations de la maladie, du soin avec les différentes communautés concernées, dans une optique compréhensive des réalités de terrain. En cela, l’intégration des personnes vivant avec le VIH (PPVIH), au travers d’une démarche de recherche communautaire semble être une réponse pertinente pour permettre à ce public d’élaborer des réponses adaptées à leurs besoins de santé, en repensant l’accompagnement de soins actuellement proposé.

Informations pratiques

Date(s)

du 1 janvier 2017 au 31 décembre 2020