Publié le 14 février 2021 Mis à jour le 8 avril 2021
du 1 janvier 2020
au 31 décembre 2024

Interventions sur l'embryon humain : approche psychosociale comparative Brésil | France

Financement : ANR (Agence Nationale de la Recherche) et la FACEPE (fondation de soutien à la science et à la technologie de l’état du Pernambouc, Fundação de Amparo à Ciência e Tecnologia do Estado de Pernambuco) et FAPESP (fondation d’Appui à la recherche de l’Etat de São Paulo, Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de São Paulo) 2020-2024
Porteur : Thémis Apostolidis (LPS, AMU)
Membres impliqué.es : Nikos Kalampalikis, Marjolaine Doumergue
Présentation

La recherche INTEMBRYO, consiste à étudier la formation des savoirs sociaux sur l'édition de l'embryon humain dans le cadre d'innovations scientifiques traitant de questions sociétales, dans une démarche psychosociale comparative entre le Brésil et la France. Les biotechnologies de l'embryon constituent un phénomène dynamique au centre des communications sociales et donnent lieu à des échanges et des confrontations par lesquelles les individus et les groupes expriment des positions aux espaces publics dans lesquels ils évoluent. Les controverses scientifiques dans ce domaine (p. ex. correction versus amélioration génétiques) forment un « environnement de pensée » qui détermine nos perceptions et nos points de vue sur la réalité et guide nos actions. L’édition d'embryons, en tant que sujet tensionnel et polémique, suscite une arène de conflits entre différents systèmes de représentations et de pratiques socio-scientifiques. Il constitue un objet pertinent pour étudier la mobilisation et la circularité de différentes formes de savoirs (scientifiques versus profanes).
Nous nous proposons d'étudier :
a) la sociogenèse des formes de pensée que les individus et les groupes mobilisent pour interpréter les nouvelles informations provenant du développement des interventions d'édition d'embryons ;
b) leurs modulations contextuelles dans deux contextes socioculturels pertinents, brésilien et français, et leurs régulations psychosociales (p.ex., religion, sexe, niveau d'éducation, statut socio-économique) ;
c) le rôle des systèmes de représentations préexistants dans les manières d'objectiver et d'ancrer les moyens d'édition d'embryons ;
d) les processus sociocognitifs impliqués dans la formation d'attitudes et l'acceptation de la modification d'embryons humains dans plusieurs conditions normatives (p. ex. à des fins médicales ou non) en accord avec des visions du monde plus générales (p. ex. valeurs, principes de gouvernance pour la recherche scientifique).

English version

Our main objective is to study the formation of social knowledge on the human embryo editing within the framework of scientific innovations dealing with societal issues, in a comparative psychosocial approach between Brazil and France. Embryo biotechnologies constitute a dynamic phenomenon on the focus of social communications and give rise to exchanges of interpretation and confrontations by which individuals and groups express symptomatic positions to the social or public spaces in which they move. The scientific controversies in this area (e.g., genetic correction versus genetic enhancement, see Lander et all., 2019) form an “environment of thought” which determines our perceptions and views of reality and guides our actions. Then, embryo editing as a tensional and polemic subject that arouses an arena of conflicts between different systems of representations and socio-scientific practices, is a relevant object to study the mobilization and the circularity of different forms of knowledge (scientific, common-sense).
We aim to study:
a) the sociogenesis of the forms of thought that individuals and groups mobilize to interpret news information coming from the development of embryo editing interventions;
b) their contextual modulations in two relevant socio-cultural contexts, the Brazilian and the French ones, and their psychosocial regulations (e.g., religion, gender, educational level, socio-economic status);
c) the role of pre-existing systems of representations in the ways to objectify and to anchor means to embryo editing;
d) the sociocognitive processes involves in attitude formation and acceptance of modification of human embryos in several normative conditions (e.g., medical versus non-medical purposes) in accordance to more general worldviews (e.g., values, principles of governance for scientific research).

Informations pratiques

Date(s)

du 1 janvier 2020 au 31 décembre 2024