agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

GREPS Portails : www - étudiants - personnels GREPS

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Avis de soutenance > Soutenance de thèse Xavier Mabire

Soutenance du mois

Soutenance de thèse Xavier Mabire

 
Soutenance de thèse de Xavier MABIRE en psychologie intitulée « Individus et communautés face aux risques du VIH : enjeux psychosociaux de l’avènement de la PrEP », effectuée sous la direction de la professeure Marie Préau.Celle-ci se déroulera le 10 février 2020.
Ce travail de thèse démarre dans un contexte épidémique où le nombre de nouvelles contaminations par le VIH en France demeure stable. Plus de 6 200 personnes découvrent leur séropositivité chaque année parmi lesquelles plus de 40% d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH). En 2012, l’essai ANRS-Ipergay, acronyme d’Intervention Préventive de l’Exposition aux Risques par et pour les Gays, voit le jour. Il vise à démontrer l’efficacité d’une stratégie de prévention innovante : l’utilisation d’antirétroviraux, avant et après un rapport, pour prévenir une infection y compris en l’absence de préservatif. Il s’agit de la Prophylaxie Pré-Exposition (PrEP), testée dans le cadre d’un essai randomisé contre placébo. Cet essai s’inscrit dans une démarche communautaire, dans la mesure où il émerge des besoins des HSH et qu’une association communautaire est partie prenante du déroulement de l’essai. Situés dans le champ de psychologie sociale de la santé, mobilisant une approche centrée sur la culture et la théorie des représentations sociales, nous examinons les enjeux psychosociaux de l’introduction de la PrEP auprès des participants de l’essai ANRS-Ipergay. Dans une démarche de triangulation, nous analysons les données issues de recueils qualitatifs (53 recueils menés auprès de 83 participants) qui se sont déroulés tout au long de l’essai. Deux types d’analyses sont appliqués, notamment des analyses lexicométriques et des analyses compréhensives. Nos résultats mettent en lumière certaines caractéristiques psychosociales des participants, qui ont pu concourir à leur intégration de l’essai. Il s’agit de leurs parcours de vie ainsi que de leurs représentations et pratiques sexuelles et préventives passées. Puis, notre intérêt se porte sur l’appropriation de l’essai par les participants. Nous avons souhaité savoir comment les participants ont vécu ce suivi médicalisé régulier comprenant un accompagnement communautaire et des rendez-vous médicaux pour des dépistages et la remise des comprimés. Enfin, il est question des effets de l’intervention sur les participants. Plus spécifiquement, des effets sur leurs représentations et pratiques sexuelles et préventives, mais aussi de leur qualité de vie sexuelle. Ces résultats sont finalement discutés, en regard des enjeux relatifs au déploiement de la démarche communautaire en santé publique, notamment.  Mots-clefs : VIH, prévention, HSH, psychologie sociale de la santé, démarche communautaire, méthodologie qualitative


mise à jour le 24 janvier 2020




Coordonnées

Laboratoire GRePS (EA 4163)
Institut de Psychologie – Université Lyon 2
Bâtiment V (1er étage)
5 avenue P. Mendès-France
69676 – Bron (France)

Université Lumière Lyon 2