Mise à jour le 24 oct. 2022
Publié le 14 octobre 2021 Mis à jour le 24 octobre 2022


Doctorante en CDU sous la direction de Valérie Haas (PR) et Sabine Caillaud (MCF-HDR).

Parcours
  • 2020-2021 : Master 2 parcours PARC, option Représentations et transmissions sociales, Univ. Lyon 2, sous la direction de Sabine Caillaud (MCF HDR, UL2, UR GRePS). Mémoire de recherche : Métamorphoses urbaines et projets représentationnels, sous la direction de Sabine Caillaud
     
  • 2019-20 : Master 1 Psychologie sociale, du travail et des organisations, Univ. Lyon 2, sous la direction de Nikos Kalampalikis (PR, UL2, UR GRePS). Mémoire de recherche : Représentations sociales du consentement sexuel
Projet
de recherche

Thèse de Doctorat (inscription Octobre 2021) : Enjeux mémoriels et représentationnels des nouvelles conceptions de l’urbain

Résumé : En partant du terrain de la Duchère à Lyon, cette thèse tend à explorer les effets psychosociaux des changements globaux qui ont cours dans nos sociétés, aujourd’hui confrontées à l’urgence climatique et environnementale. Plus particulièrement, cette recherche porte sur la manière dont ces changements impactent la façon dont nous représentons la nature. Le parc du Vallon, site classé et reconnu comme zone naturelle à protéger, est au cœur de ces enjeux. Sa récente rénovation répond à deux nouveaux impératifs institutionnels qui ont cours dans les villes : constituer de nouvelles réserves en capital naturel et ouvrir la démarche d’évaluation à la société civile via des processus de participation citoyenne. En outre, le réaménagement du parc soulève la question du mieux vivre ensemble et des relations intergroupe, en tant que cet espace est pensé par la ville comme un lien entre les communautés et un levier de mixité sociale. Le constat de la survivance de résistances de la part des populations locales à certaines mesures environnementales soulève la question suivante : face à l’évidence de la crise, largement étayée par la communauté scientifique, relayée par les médias, mais aussi face à l’institutionnalisation de la protection de l’environnement, comment expliquer la multitude d’attitudes et de comportements que les individus et les groupes adoptent dans ce contexte d’urgence ? Afin d’y répondre, cette étude s’attache à trianguler deux approches théoriques majeures de la pensée sociale : l’approche mémorielle et représentationnelle. Ensemble, celles-ci nous permettent de considérer comment dans la restructuration de ce lieu de nature, plusieurs groupes, porteurs de projets représentationnels différents, pouvant être minoritaires ou majoritaires, se font face, tous reliés par une référence commune : le réaménagement du parc du Vallon.

Mots clés : Mémoire, Représentations sociales, Représentations socio-spatiales, Projets représentationnels, Nature, Espace

Publications
et Communications
Publications

Saisissez ici le contenu ici

Communications
  • Bonnot, M., Haas, V. & Caillaud, S. (2022). Enjeux psychosociaux des nouvelles conceptions de l'urbain. Demain, Nature et Ville ? École du Paysage INSA CVL, Blois.
  • Bonnot, M., Haas, V. & Caillaud, S. (2022). Psychosocial issues of new urban designs : the renovation of the Duchère district and the Vallon park. Global challenges, local impacts: rethinking governance, sustainability and consumption in light of climate change, IAPS 2022, Online.
Activités
Activités scientifiques
  • 2021-2023 : Représentante des doctorant.e.s au Conseil du laboratoire
Activités d'enseignement

Saisissez ici le contenu ici