Mise à jour le 19 oct. 2021
Publié le 14 octobre 2021 Mis à jour le 19 octobre 2021

Doctorante en CDU sous la direction de Valérie Haas et Sabine Caillaud.

Parcours
  • 2020-2021 : Master 2 parcours PARC, option Représentations et transmissions sociales, Univ. Lyon 2, sous la direction de Sabine Caillaud (MCF HDR, UL2, UR GRePS). Mémoire de recherche : Métamorphoses urbaines et projets représentationnels, sous la direction de Sabine Caillaud
     
  • 2019-20 : Master 1 Psychologie sociale, du travail et des organisations, Univ. Lyon 2, sous la direction de Nikos Kalampalikis (PR, UL2, UR GRePS). Mémoire de recherche : Représentations sociales du consentement sexuel
Projet
de recherche

Thèse de Doctorat (inscription Octobre 2021) : Enjeux mémoriels et représentationnels des nouvelles conceptions de l’urbain

Résumé : En partant du terrain de la Duchère à Lyon, investigué au cours du Master 2, ce projet de thèse porte sur les effets psychosociaux de la rénovation urbaine dans les quartiers prioritaires, et s’organise selon trois axes majeurs : les enjeux mémoriels sous-jacents dans la réhabilitation de ces quartiers ; les nouvelles conceptions de l’urbain et de la ville durable comme vectrices de représentations sociales ; et enfin la mixité sociale et les enjeux intergroupes, En premier lieu, l’approche mémorielle nous permet de questionner la façon dont les différents acteurs des projets de rénovation de l’urbain (collectivités territoriales, concepteurs, habitants) reconstruisent la mémoire de ce lieu, mais également comment ces différents discours s’opposent ou se superposent. En second lieu, le développement durable, engage un discours et un agir politique particulier et vient transformer le paysage quotidien de population tout entière. En cela, la théorie des représentations sociales, nous permet de considérer comment ces phénomènes nouveaux sont réincorporés dans des systèmes de pensée familiers, et comment les nouvelles manières de faire la ville sont pensées et appropriées par les habitants. En dernier lieu, le mémoire de Master 2 nous a permis d’entrevoir des divergences entre le discours institutionnel, celui des anciens habitants et celui des nouveaux habitants du quartier de la Duchère concernant l’objectif de mixité sociale. Cela nous amène aujourd’hui à questionner la mise en pratique concrète de cette ambition, et les causes de son manque d’aboutissement, tout en considérant les rapports intergroupes sous-jacents. C’est à travers le développement d’une triangulation, tant théorique, méthodologique, qu’interdisciplinaire que nous souhaitons accéder aux multiples facettes de notre objet et ainsi répondre à la question suivante : comment les nouvelles conceptions urbaines sont pensées par l’ensemble des acteurs impliqué dans et par leur réalisation ?

Mots clés : Mémoire, Représentations sociales, Représentations socio-spatiales, Projets représentationnels, Espace, Quartiers prioritaires